Real Time Web Analytics

06 août 2017

Anecdotes en vitrine - Au Restaurant

Au Grignot, rue Racine


Allô! Le Grignot? Spécialités de fruits de mer et de poissons. C'était au siècle dernier, le restaurant venait d'ouvrir, les travaux du volcan commençaient à peine.
Un midi, un pêcheur m'appelle. J'ai une baleine, ça vous intéresse?
Attablé ce jour-là en terrasse, il y avait NIEMEYER, en train de manger sa raie aux câpres, serviette nouée au cou. C'était un fier mangeur, NIEMEYER. 
Vous permettez que je m'absente une minute, monsieur NIEMEYER? Et je file jusqu'au quai. La baleine y était. Une baleine immense, d'un gris très doux très pâle. 
Je ne sais pas si vous avez déjà vu une baleine de près. Si vous avez remarqué comme ça semble léger. Pas du tout un animal de trente tonnes. Plutôt un morceau de ciel, un nuage de lumière très calme, très blanche, à la bombure tranquille.
A côté, le pêcheur sautillait: Alors vous me la prenez? Comme si j'allais la charger sur mon épaule et l'emporter pour en faire des sushis.
De sa table, NIEMEYER a dû sentir quelque chose. Je l'ai vu arriver, s'approcher de la baleine, la regarder longtemps. Allez-y, Jean, m'a -t-il dit. Je prendrai mon café liégeois plus tard.
Le lendemain, il est revenu déjeuner. J'ai vu qu'il mangeait lentement. Qu'il regardait longtemps les ailes de la raie dans son assiette. Au départ, les parois du volcan devaient être rouille. Ce jour là, il m'a dit qu'elles seraient blanches un blanc très doux, très pâle. Il souriait. Je me rappelle qu'il faisait beau. Il y avait dans le ciel de fins nuages très légers. Très blancs.

Site internet (ICI)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire