Real Time Web Analytics

11 août 2017

Anecdotes en vitrine - Chez le Brasseur

Taverne Paillette, 22 rue Georges Braque


Moi, j'écoute ce que les clients me disent, en général  je bronche pas, quarante ans de limonade m'ont appris à rester coi, je sentais bien que le type était préoccupé, alors on a discuté.
 Il se souvenait que l'arrivée du France avait changé sa vision au lieu d'être un terminus, Le Havre devenait une étape, tout ça c'est grâce à la bière il a dit, ça a désenclavé la ville, on exportait la marchandise sur les transatlantiques, New York était à portée de regard.
Je sais pas ce qui le turlupinait mais je voyais bien qu'il tournait pas rond, quelque chose qu'il arrivait pas à sortir.
Pour le distraire, je lui ai raconté qu'il y a pas si longtemps la brasserie alimentait la salle en direct par des tuyaux creusés sous le trottoir, et j'ai ajouté, ici c'est comme un paquebot, ça a failli couler, mais maintenant on fait cinq cents couverts.
Je lui ai aussi parlé des habitués qui comprenaient pas pourquoi on avait gardé des urinoirs à 1m50 du sol et qui étaient vexés parce qu'ils étaient trop petits pour arriver à se soulager.
Alors il a vidé son sac. Je sais que ça paraît bizarre il a dit, mais j'aimerais bien récupérer la chope, là, avec le nom de mon père, c'est écrit dans son testament qu'il la voulait dans son cercueil.
J'ai rien montré mais quand j'ai vu le nom ça m'a fait un choc parce que le père, je le connaissais, je savais pas qu'il était mort, j'ai servi un demi dans la chope paternelle, le type a eu l'air soulagé, à la santé de Paillette il a dit et il a bu d'un trait.

Site internet (ICI)

1 commentaire:

  1. Je me demande si, là où elle est placée, cette affiche est lue par les passants ?

    RépondreSupprimer