Real Time Web Analytics

05 août 2017

Anecdotes en vitrine - Chez le chausseur

Chaussures Caron, Place de l'Hôtel de Ville


Tout petit, il vient déjà ici avec sa mère, une femme ravissante de la rue des phares. Très exigeante sur la provenance, la qualité, quant à la couleur, c'est simple: pas de couleur, surtout pas de couleur. Taille 24, 32, 39, vous l'avez en demi pointure? Saison après saison, la mère me donne les pieds de son fils en pâture.

Les années passant, les affaires se compliquent. Il veut un modèle, et elle, le modèle d'en face. Un samedi, ça devait arriver: le fils explose, ils se mettent à crier, tous les clients les yeux au sol, et à la guerre comme à la guerre, il faut bien s'engager: le prends le parti du fils. Depuis ce jour, il vient tout seul au magasin. Il pourrait aller ailleurs, mais non. Je me dis qu'il tient à me remercier de l'avoir soutenu. Ses visites sont interminables. Il a un mal de chien à se décider, toujours gêné aux entournures, une ombre dans les yeux, un petit crachin dans la voix.

Le mois dernier, coup de théâtre,  le voilà qui entre dans la boutique avec  un sourire radieux. Quelque chose dans sa façon de marcher a changé, il semble réconcilié avec son corps. 
Il lance en montrant ses pieds: Je veux les mêmes! Il s'assied sur le tabouret, je me penche… Il a deux chaussures différentes! Il rit, mais rit - et moi je pense: une chaussure pour sa mère, une chaussure pour lui, comme on donne à manger aux enfants, avec la cuillère qui fait l'avion jusqu'aux lèvres.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire